Bamako: Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education, ROCARE, 2006. 16 p.
Authors: 
Sangare, Tata
Organizations: 
Educational Research Network for West and Central Africa, ERNWACA
Description: 
La pandémie du SIDA continue de faire des ravages aussi bien au niveau des individus, que des communautés et des nations. En l'absence de traitement, la prévention ou plus exactement l'éducation préventive reste le seul moyen de lutte efficace contre la propagation de l'infection. Il est aujourd'hui établi que les personnes les plus vulnérables et les plus à risque sont en dehors de l'école d'où la nécessité d'atteindre ces groupes cibles par des moyens non formels. Cette étude commanditée par le ROCARE Mali, se propose d'explorer au niveau de l'éducation non formelle, les interventions en matière de prévention de l'infection à VIH/SIDA. Le but principal de ce projet est de faire un inventaire des pratiques innovantes et pertinentes en matière de prévention du VIH/SIDA dans le secteur de l'éducation non formelle et de réaliser une étude de cas d'une activité innovatrice dans le domaine. La méthodologie utilisée a consisté tout d'abord à identifier et à localiser les organisations travaillant dans l'Education Non Formelle et la prévention du VIH/SIDA. Ensuite, des visites de terrain et des entretiens ont été réalisés avec les responsables des différentes structures identifiées. La structure ayant fait l'objet de l'étude de cas est l'Association des Femmes Educatrices du Mali (AFEM) dont l'objectif est de contribuer à la réduction de la prévalence des IST/VIH/SIDA chez les migrantes encadrées par l'AFEM durant la campagne d'alphabétisation prévue pour 2005-2006. L'association cible les filles migrantes et les femmes analphabètes du milieu rural. Elle a ouvert des centres d'alphabétisation avec 300 filles qui apprendront à lire, écrire et compter mais aussi à recevoir des informations sur la santé sexuelle et reproductive, dont les MST/VIH/SIDA.
Regions: 
Resource types: 
Languages: 
Record created by: 
IIEP