Paris: CEPED, 2001. 60 p.
Authors: 
Perouse de Montclos, Marc-Antoine
Collection: 
(Les dossiers du CEPED; N° 63)
Description: 
Au début des années 1980, la sécheresse dans l'Ouest du Soudan et la reprise de la guerre civile ont précipité les mouvements forcés des populations vers la capitale et ont largement contribué à urbaniser le pays. Les déplacés, pourtant, n'ont pas été accueillis par le Gouvernement de Khartoum, qui a tenté de les reléguer dans des camps à la périphérie de la ville en espérant les voir repartir. A défaut d'un véritable apartheid urbain, les victimes de la sécheresse et de la guerre ont été exclues des cercles de pouvoir et marginalisées sur le plan économique. Elles ont dû contourner les obstacles administratifs et coercitifs de la junte militaire pour obtenir le droit de rester en ville. Dans une perspective démographique, la présente étude fait le point sur leur situation sociale.
Populations: 
Languages: 
Record created by: 
BREDA