Yaoundé: 2004. 21 p.
Authors: 
Matchinda, Brigitte
Organizations: 
UNESCO-IIEP
Description: 
Aucun secteur n'est aujourd'hui à l'abri des effets dévastateurs de la pandémie du VIH/SIDA en Afrique. Seulement, les secteurs sociaux le sont davantage et parmi eux l'éducation, « qui par essence est le moule producteur des ressources humaines de qualité, se trouve ainsi frappée de plein fouet » Yaro et Dougnon (2003).En effet, aux lendemains des indépendances, les pays Africains ont pris l'engagement ferme de faire de l'Education le moteur de leur développement. Aujourd'hui, à cause des effets du SIDA, l'éducation dans l'Afrique Subsaharienne connaît une crise sans précédent, visible globalement à travers : 1 / l'offre de l'éducation où les enseignants affectés ou infectés assument difficilement leurs responsabilités Banque Mondiale (2002a et 2002 b); 2 / la demande où le nombre d'enfants scolarisables et scolarisés décroît de manière vertigineuse Desai, Zelaya et Twala (2003) ; la qualité des services administratifs où, à cause des décès liés au VIH/SIDA au sein du personnel en charge de l'administration, de la planification et du financement de l'éducation, les capacités de coordination aussi bien au niveau des services centraux qu'au niveau des établissements scolaires sont nettement amoindries (UNESCO, 2002). Aussi, les engagements politiques pris en faveur de l'Education Pour Tous - EPT- (UNICEF, 2000 ; MINEDUC, 2002) sont-ils sérieusement compromis, faisant pratiquement de l'objectif d'atteinte du bien-être en Afrique une véritable utopie UNICEF (1999), Gachuhi, (1999).Le Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education - ROCARE- a pour principale mission de développer dans la région une capacité de recherche en éducation qui produise des outils d'aide à la décision de très bonne facture facilement utilisables par les politiques et les praticiens. C'est ainsi que face à des documents de politiques nationales aux fortunes diversifiées en matière de mesure d'impact et de proposition de la réponse, elle a adopté ''l'impact du VIH/SIDA sur l'éducation et la réponse du système éducatif '' comme un de ses domaines prioritaires (ROCARE, 2002). Grâce à l'accord de collaboration que le ROCARE a négocié avec l'Institut International de Planification de l'Education -IIPE- qui a pour but de contribuer au développement de l'éducation à travers le monde par l'accroissement aussi bien des connaissances que du nombre d'experts compétents en la matière, les documents ont été collectés dans cinq pays membres à savoir le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d'Ivoire, le Ghana et le Sénégal et sont rendus disponibles dans la banque des données du service d'échanges des informations sur l'impact du VIH/SIDA sur l'Education Clearinghouse. Ces documents constituent pour nous des véritables sources d'inspiration, car il n'est pas simplement question de faire ''une revue de troupes'' des cadres stratégiques des pays, mais, parce que le « SIDA est une maladie du sexe et par conséquent de la honte » (Matchinda, 2004), d'apprécier les éléments de leur législation spécifique sur la stigmatisation et la discrimination des personnes affectées ou infectées par le VIH/SIDA.
Resource types: 
Languages: 
Record created by: 
IIEP